Publié le 26 Septembre 2019

Quel avenir pour les 20 000 salarié(e)s du groupe qui travaillent en caisses ?

Rien que dans les hypermarchés, c’est près de 16 500 salariés qui sont affectés au secteur caisses, soit environ 29% des effectifs. Dans les supermarchés, il est plus difficile de faire un point à cause de la polyvalence des salariés. Cependant, on estime à 8 % le nombre d’employés affectés à l’encaissement. Cela fait plusieurs années que la CFDT réclame une négociation sur le secteur caisses pour :

- Suivre l’évolution du métier et le déploiement des caisses automatiques et autres technologies.Améliorer les conditions de travail ...

Lire la Suite :

Voir les commentaires

Rédigé par Franck D

Repost0

Publié le 15 Septembre 2019

Voir les commentaires

Rédigé par Franck D

Publié dans #Articles récents

Repost0

Publié le 15 Septembre 2019

Depuis plusieurs mois, la CFDT dénonce la dégradation des conditions de Travail dans le Groupe CARREFOUR, en particulier dans les SUPERMARCHES.

Allons nous vivre le même drame que chez ORANGE ou comme à la Poste!

La Direction ne doit pas fermer les yeux !!!

Voir les commentaires

Rédigé par Franck D

Publié dans #Articles récents

Repost0

Publié le 5 Septembre 2019

Le premier SUPECO ouvre ses portes à Valenciennes.
Le premier SUPECO ouvre ses portes à Valenciennes.Le premier SUPECO ouvre ses portes à Valenciennes.

Retrouvez le reportage diffusé sur France 3 le 04 septembre dans la région des Hauts de France pour l'ouverture du 1er  SUPECO. Magasin Carrefour Market franchisé de Valenciennes transformé en Hard-Discounter, un nouvel modèle, paraitrait-il!

Pour l'instant, on peut remarqué qu'il y a du monde derrière la barre Trad. mais cela ne va pas durer, les frais de personnel doivent être au plus bas!

Le numéro 2 du Groupe y annonce qu'il y aura d'autres ouvertures en France. Quel statut auront les salariés? Combien des 400 magasins intégrés passeront sous cette enseigne? ....

Après avoir annoncé le 23 janvier 2018,  vouloir fermer 273 magasins issus de la reprise des anciennes enseignes du hard-discounter Dia "pour ne pas fragiliser l'ensemble du groupe. Les magasins ex-Dia nous font perdre entre 150 et 200 millions d'euros chaque année": A.Bompard.

Maintenant, on créé à nouveau, une nouvelle enseigne discount !

De qui se moque t on?

Voir les commentaires

Rédigé par Franck D

Publié dans #Articles récents

Repost0