UNI Global Union et Carrefour s’unissent dans la lutte pour mettre un terme aux violences faites aux femmes.

Publié le 4 Octobre 2018

UNI Global Union et Carrefour s’unissent dans la lutte pour mettre un terme aux violences faites aux femmes.

Le groupe Carrefour – représenté par son PDG, Alexandre Bompard – et la fédération syndicale mondiale UNI Global Union – représentée par sa Secrétaire générale, Christy Hoffman  – viennent de reconduire un accord mondial qui vise à promouvoir le dialogue social et la diversité ainsi qu’à garantir la protection des principes et droits fondamentaux sur le lieu de travail. Cet accord a été signé aujourd’hui à l’occasion d’une réunion du Comité d’entreprise européen au siège de Carrefour.
 
Cet accord mondial s’appuie sur les accords précédents conclus par le groupe Carrefour avec UNI Global Union en 2001 et en 2015.
 
Parmi les ajouts apportés à l’accord figure la détermination commune manifestée par Carrefour et UNI Global Union de s’attaquer au problème des violences dirigées contre les femmes au travail.
 
Mathias Bolton, chef d’UNI Commerce, a déclaré : « Carrefour reconnaît la gravité fondamentale de ce problème. Les violences faites aux femmes au travail ont manifestement de lourdes conséquences personnelles pour les victimes, mais aussi pour l’ensemble des effectifs et pour l’entreprise. Carrefour fait le bon choix en s’engageant en faveur de la sensibilisation et de la prévention, avant qu’il ne soit trop tard, ainsi qu’en apportant aux victimes un soutien approprié en cas de besoin. »

La CFDT était présente à cette séance de signature lors du Comité d’entreprise européen au siège de Carrefour et elle a rappelé à CARREFOUR qu'il y avait encore beaucoup de travail pour arriver à tout ces objectifs qui sont loin d'être atteints!

De nombreux autres sujets ont étés abordés lors de ces 3 jours de réunion.

Rédigé par Franck D

Publié dans #Articles récents

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article